Publié par Laisser un commentaire

Minimalisme : quel est le but de la vie ?

Cette question vous a été posée dans le dernier extrait. Trouvons quelques éléments de réponse sur le véritable but de la vie et son lien avec le minimalisme dans les lignes suivantes !

Le but de la vie ?

Pour répondre à cette question, il est essentiel de comprendre ce qu’est la vie en comprenant ce qu’est la mort.

Oui, c’est un sujet malheureux et triste pour la majorité d’entre nous. Il est aussi angoissant, nous faisant ainsi ressentir la peur, la crainte, le désarroi, la solitude et pleins d’autres émotions négatives.

[Il est même possible que votre esprit vous pousse à vous demander “Mais c’est quoi le rapport avec le minimalisme ? On n’est pas en train de faire du hors sujet là ? Pfffffff]

Et pourtant, en voyant la mort telle qu’elle est, vous comprendrez ce qu’est la vie, car pour que la vie existe, la mort est nécessaire. Et pour qu’on puisse appeler cela « mort », un opposé doit exister et nous l’appelons « vie ».

Ce livre s’abstient de vous expliquer ce qu’est le but de la vie. Cependant, il émet pour vous le désir de vous épargner les souffrances et les difficultés, de comprendre leurs origines et les moyens d’y remédier.

Ces lignes permettent au vœu suivant de s’exprimer et de se réaliser ; puissiez-vous, comme le plus grand nombre de personnes, trouver le Bonheur.

SORTIR DE L’IGNORANCE AVEC LES CONNAISSANCES

Continuez d’apprendre.

Aussi nombreuses sont les connaissances, faites le vœu d’étudier un maximum, autant que cela soit possible.
C’est une des raisons pour lesquelles vous avez acheté ce livre.

Ni méthode, ni savoir, c’est une invitation à penser par soi-même, au présent en commençant comme si l’on ne savait absolument rien.

TÉMOIGNAGES 

Coller ici témoignages

✔️OUI, je veux découvrir l’ebook 100% complet !

Publié par Laisser un commentaire

Minimalisme : à la recherche de l’équilibre

Le juste milieu était le sujet de nos préoccupations dans l’extrait précédent, conduisant à une idée d’équilibre entre les deux…

8 – Cet équilibre ?

Allons au-delà d’un mot, du mot « minimaliste », si vous le voulez bien, s’il vous plaît. Délestez-vous de vos aprioris et ouvrez votre esprit.

Allons au-delà du temps dit moderne et des technologies favorisant les effets de modes, impactant les pensées et les actions. Et soyons conscients que le monde évolue en continu. Les technologies du passé, du présent et du futur bougent de façon interdépendante et impermanente. Ce qui est d’usage maintenant le sera encore ou pas demain.

Allons au-delà de la pensée normative, stéréotypée, modelée par le marketing publicitaire et la Business Intelligence de notre environnement. Sortons de notre conditionnement et entrons dans une disponibilité différente. 

Allons au-delà des milliers de messages reçus par notre cerveau.

Allons au-delà de ces messages subliminaux, de ces bombardements publicitaires, de ces influencés émotionnels, de cette inception familiale…

Et arrêtons-nous quelques instants sur le but de la vie, tout simplement.

Quel est le but de la vie ?

C’est une interrogation que vous devez vous poser. C’est une investigation personnelle. Certains appellent cela une « introspection », pourquoi pas ? C’est à vous seul de regarder à l’intérieur de vous-même. Pendant trop longtemps, vous avez cherché ailleurs, chez les autres, avec les autres, envers l’autre. Il est maintenant l’heure de penser par vous-même et de solutionner vous-même vos difficultés, vos problèmes et vos souffrances.

✔️OUI, je veux découvrir l’ebook 100% complet !

Publié par Laisser un commentaire

Minimalisme : le juste milieu

Le minimalisme ne pousse certainement pas à l’extrême.. 👉 D’où la question suivante :

8 – La voie du juste milieu ?

Un esprit libre, dénué de toute frustration, de toute obligation, de toute aliénation, de toute contrainte, de toute pression, peut s’épanouir avec légèreté et acuité.

Nous avons vu, ensemble, que le fait de cultiver des extrêmes cause des conséquences bien malheureuses.

Aussi, pour avoir l’esprit calme, il est essentiel de s’éloigner des extrêmes, des tumultes et des agitations…

Si nous cultivons un état d’esprit équilibré, il est possible de rester éloigné des extrêmes.

Nous évoquons ici un ou deux extrêmes. Et cependant le nombre d’extrêmes est illimité. Ils ne seront pas abordés dans ce livre. Et toutefois, soyons-en conscients.

Nous pouvons nous poser la question suivante : « qu’est-ce qui se trouve entre les deux ? ». « Y-a-t-il un équilibre, un juste milieu entre les deux ?

✔️OUI, je veux découvrir l’ebook 100% complet !

Publié par Laisser un commentaire

Penser et raisonner minimaliste

Comment pense et raisonne un minimaliste ? Cela consiste-t-il à calculer chaque détail ? 🤔 La réponse dans les lignes suivantes…

Dans la pratique, nous pensons trop ou nous pensons mal. Cela se constate dans notre façon singulière de penser. Nous anticipons, nous planifions un achat ou un non-achat.

Nous calculons ;

– des quantités à acheter, à ne pas acheter, à éliminer, à déduire, à peser…
– des valeurs à réduire, à ne pas dépasser, à économiser, à comparer…
– des distances à raccourcir (trajet), à rallonger (usure voiture), à mutualiser. Par exemple, certains vont calculer avec précision leurs déplacements physiques avant chaque sortie. D’autres vont, dans une même pièce, optimiser un déplacement efficient entre le salon et la cuisine. Aussi, ils vont souhaiter que leur déplacement dans la cuisine soit optimum, ils vont en profiter pour déposer des tasses, des mugs, allumer la marmite électrique, lancer un thé manuellement (la plupart ont éliminé depuis bien longtemps l’Expresso), etc. Une fois revenus au salon, ils vont faire un petit bilan mental pour savoir si leur déplacement a été bien réalisé.
– des durées ; ils vont calculer la rentabilité de leur robot aspirateur et vont diviser le prix d’achat sur un certain nombre de mois. Je vous explique. Imaginons qu’ils ont acheté le robot aspirateur à 600 euros. Ils vont se dire qu’ils passent 15 minutes chaque jour à passer le balai. Ils vont multiplier cela par 6 jours de la semaine (s’ils n’ont pas d’obsession pour la propreté, ils se reposeront le dimanche). Ce total de 1h20 par semaine est multiplié par 4 semaines mensuelles, soit un total de 3240 minutes mensuelles ou environ 6 heures de balai par mois. À ce stade, n’importe quel « normo-pensant » aurait mal à la tête. Ces 6 heures sont multipliées par 12 mois, soit un total de 72 heures.

Maintenant, ils vont considérer le prix d’une heure de ménage réalisée par une femme de ménage, soit environ 15€ de l’heure. Et attention… dans leur calcul rationnel, ils vont penser que 72 heures multipliées par 15€  totalisent près de 1080 euros, soit le coût que leur aurait coûté une femme de ménage. Ayant acheté 600 euros l’aspirateur robot, ils économisent près de 480 euros hors électricité, entretien de l’appareil et usure sachant que cette machine risque de fonctionner 2 à 5 ans.

Partant de ce calcul mental, le minimaliste qui pense ainsi est illusoirement satisfait. Précisons que tous les minimalistes ne raisonnent pas ainsi.

– intérêt différé correspond à un esprit systémique, non linéaire, non normatif.

✔️OUI, je veux découvrir l’ebook 100% complet !