Publié par Laisser un commentaire

La pensée minimaliste

Dans la pratique, nous pensons trop ou nous pensons mal. Cela se constate dans notre façon singulière de penser. Nous anticipons, nous planifions un achat ou un non-achat.

Nous calculons ;
– des quantités à acheter, à ne pas acheter, à éliminer, à déduire, à peser…
– des valeurs à réduire, à ne pas dépasser, à économiser, à comparer…
– des distances à raccourcir (trajet), à rallonger (usure voiture), à mutualiser. Par exemple, certains vont calculer avec précision leurs déplacements physiques avant chaque sortie. D’autres vont, dans une même pièce, optimiser un déplacement efficient entre le salon et la cuisine. Aussi, ils vont souhaiter que leur déplacement dans la cuisine soit optimum, ils vont en profiter pour déposer des tasses, des mugs, allumer la marmite électrique, lancer un thé manuellement (la plupart ont éliminé depuis bien longtemps l’Expresso), etc. Une fois revenus au salon, ils vont faire un petit bilan mental pour savoir si leur déplacement a été bien réalisé.

Le sujet est complexe…

Voir les choses telles qu’elles sont nécéssite de penser moins, penser mieux ….

Aucun éffort ne doit être convoquer pour voir …

Car l’éffort néccesite de l’énergie

Et bien d’entre nous, n’avons pas ou peu de cette énergie. Ou nous ne savons pas l’utiliser (et ne pas l’utiliser)

Voir et comprendre le rôle de l’observateur et la chose observée 😉

Nous y reviendrons …

Nous y revenons dans le livre « Introduction au Minimalisme »

✔️ OUI, je veux acheter l’ebook 100% complet ! : cliquez-ici
🚚 OUI, je veux commander la version broché + livraison directement à mon domicile via Amazon : cliquez-ici
✔️ OUI, je veux la version livre Electronique (ebook) pour le lire tout de suite, via Amazon Kindle : cliquez-ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *